Paorn, les Terres Très Anciennes

Aller en bas

Paorn, les Terres Très Anciennes

Message par Riddle le Lun 16 Avr - 16:05

Ce monde, créé par la rédaction de Casus Belli, a été décrit dans les numéros 74 à 81 de ce magazine (première formule) puis réédité sous la forme d'un Hors-série dont la presque-time-line place le monde dix ans après la description des numéros originaux... Il y a quelques scénarios dédiés à ce monde plus deux campagnes sur plusieurs numéros.


Une petite présentation peut-être?

Et bien Paorn c'est avant tout un grand continent assez massif, assez similaire en taille à l'Asie, divisé géographiquement en deux par un fleuve en son quasi-exact milieu, le Linamaz, une sorte de mélange entre le Nil, l'Amazone et le Fleuve Jaune(un TRES GROS fleuve quoi!), bordé au Nord par une chaîne de montagnes très très hautes et aux cols réputés infranchissables, les Sinistérias(c'est parlant au moins comme nom...)

...Et politiquement divisé en quatre empires très contrastés tant sur les points de vues géo-morphologiques, ethnologiques et politiques:

La Burgonnie est une version med-fan de la Renaissance: un gros bout de l'Italie des Médicis, une pincée de Châteaux de la Loire et de frénésie parisienne, un soupçon de Shakespeare et d'Errol Flynn...Des tertres, cromlechs et cercles de fées au nord en la verte contrée de Sordolia...Des tours poivrières élancées, des étendards claquant au vent, des forêts profondes et mystérieuses dans les plaines riches du Centre(le Verbleau)... Les cités blanches aux toits d'azur où sèchent les épices multicolores,les grappes de tomates cramoisies et dans l'ombre fraîche et bienfaisante des arrière-cours les complots et affaires louches des malandrins et des soi-disant gentilshommes de l'aride Artaille...

Le Salthar...Une bannière de sinople où court un loup de sable, flottant dans le vent glacial au sommet d'une haute et sombre tour, dans les montagnes du milieu du monde... Une cité lacustre chimérique, labyrinthique, peuplée d'êtres de toutes races: humains, elfes, nains, faées... Un phare blanc dans les frondaison d'un arbre millénaire qui attend de renaître, surplombant un océan de verdure où filent d'étranges vaisseaux, où croisent les méduses filantes chamarrées... Le Linamaz qui fend les montagnes et s'élance vers le ciel dans un saut de l'ange éblouissant...

Où il retombe, dans l'indolente Althusia, patrie des djinns et des devins, le Désert aux Mille Couleurs aux radiations magiques versatiles, les tours opalines d'Oljad, les shills oraculaires, les elfes nomades chevauchant d'étranges mantas à fourrure, les délires géométriques des k'neth, les interdits infinis des Yinhanthis...

La Tsovranie, son impératrice "célibataire", sa nouvelle capitale en chantier, ses nains industrieux, ses toundras et taïgas... Ses Popes indolents, ses boyards turbulents...

Il existe aussi d'autres lieux parfois plus vastes même que le continent lui-même mais de ces lieux les paorniens sont peu nombreux à en soupçonner l'existence...

Paorn est un monde ancien et sclérosé, la richesse de son histoire est aussi sa malédiction, les érudits y sont divisés entre ceux qui pensent que rien n'évolue plus et ceux qui pensent que l'Histoire est un cycle et que celui-ci s'approche de sa fin, que la civilisation que l'on connait sera tôt ou tard, comme les ruines antiques et cyclopéennes qui parsèment déjà le monde...
avatar
Riddle
Naine sans barbe

Messages : 642
Date d'inscription : 09/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paorn, les Terres Très Anciennes

Message par Riddle le Lun 16 Avr - 16:52

Bien que le continent soit donc principalement divisé en quatre grandes entités politiques (on ne peut guère parler de division ethnique, la diversité au sein d'un même empire est elle-même bien réelle), il existe aussi des lieux qui ne sont pas affiliés directement à ces quatre empires.

Le cas le plus "répandu" est celui des enclaves "raciales", notamment les domaines elfiques et nains. Le plus souvent leur "souveraineté" est reconnue en échange de taxes astronomiques ou d'un service rendu particulier... Comme la garde du Trésor Impérial et la fonte de la monnaie du dit empire pour Geldam en Burgonnie; ou la surveillance de la frontière et la garantie de fournir un contingent d'archers et de lanceurs de sorts en permanence pour l'Armée royale, pour les elfes de Baomwalth...

Il existe quelques cités franches, fondées par des aventuriers aux confins du monde connu, notamment dans la péninsule de Komashkaïda, trop éloignées et trop peu "intéressantes" pour justifier une mise au pas de la part des autorités... Ou bénéficiant d'une autonomie acquise au gré d'évènements historiques, comme pour le port de Gafaz.

Les communautés reculées bénéficient elles aussi d'une relative autonomie, du moins tant qu'elles ne présentent pas de réel intérêt économique ou que leur existence ne constitue pas une quelconque menace directe.

Enfin, il existe encore beaucoup de "zones blanches" sur Paorn... Et tous les aventuriers qui ne reviennent jamais n'ont pas forcément fini dans l'estomac d'un troll ou d'un dragon...
avatar
Riddle
Naine sans barbe

Messages : 642
Date d'inscription : 09/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paorn, les Terres Très Anciennes

Message par dr dandy le Lun 23 Avr - 9:53

Whaouu! C'est beaucoup plus riche que ce que je pensais.
En tout cas je pense que je vais réserver une histoire dans ce monde pour mon projet multivers Cool
avatar
dr dandy

Messages : 13
Date d'inscription : 22/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paorn, les Terres Très Anciennes

Message par Riddle le Lun 23 Avr - 15:09

c'est un univers très riche, très ouvert (forcément vu que la pagination n'est pas énorme), très varié, car très logique: c'est un univers ancien, les pays se sont regroupés en empires mais tout en gardant des spécificités locales fortes, du coup il y a des conflits certes larvés entre les quatre grosses entités politiques mais il y en a de plus au sein même de chaque empire, religions, races, guildes, etc.
de plus l'évolution entre la "première" édition et la seconde donnent une profondeur au monde en lui donnant un cadre temporel qu'on peut employer sans risque vu que le tout reste très flou...
avatar
Riddle
Naine sans barbe

Messages : 642
Date d'inscription : 09/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paorn, les Terres Très Anciennes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum